Apple se retire aux exigences de Pékin


*C’est l’énième marque du tour de vis des autorités chinoises pour réprimer le Web. Samedi, à la demande de Pékin, Apple a fait retirer de son App Store chinois tous les VPN, ces logiciels dit «réseaux privés virtuels», qui permettent de contourner la censure des sites interdits sur l’Internet chinois comme Google, YouTube, Facebook, mais aussi les sites des médias. «Nous avons reçu l’ordre de retirer des applications de VPN en Chine, qui ne respectent pas les nouvelles régulations, s’est immédiatement justifiée la firme américaine dans un communiqué cité par le New York Times. Ces applications restent disponibles partout ailleurs.»



Comme le rappelle le Monde, l’exécution de cette demande par Apple traduit le contrôle toujours plus grand de Pékin sur la société et les médias chinois depuis l’arrivée au pouvoir de Xi Jinping en 2012. Mais depuis le début de l’année, cette répression s’est fortement accrue en raison d’une campagne gouvernementale pour «nettoyer l’Internet» à quelques mois d’un congrès géant qui doit confirmer le président chinois pour un nouveau mandat. 

Mesure drastique


«Nous sommes déçus par ce développement qui représente la mesure la plus drastique prise par le gouvernement chinois contre les VPN, a réagi de son côté la société Express VPN, un des leaders du marché chinois, épargné jusque-là par la guerre ouverte menée par Pékin contre ces logiciels. Nous sommes par ailleurs troublés de constater qu’Apple aide la Chine dans ses efforts de censure.» La marque à la pomme, en difficulté en Chine, s’est d’ailleurs déjà fait remarquer pour sa collaboration avec le régime chinois. Ainsi, en avril 2016, Apple avait été forcé de fermer ses services de livres électroniques, iBooks, et de films, iTunes Movies.

Par ailleurs, le géant américain a annoncé la semaine dernière la construction d’un data center dans le sud de la Chine. Objectif : se mettre en conformité avec une nouvelle loi de protection des données qui oblige les entreprises opérant sur le territoire chinois de conserver leurs données dans le pays, et de les tenir à la disposition des autorités sur demande. Concernant les VPN, le ministère chinois de l’Industrie et des Technologies de l’information a tenté de minimiser sa mesure auprès des entreprises, précisant que les VPN internes utilisés par les grands groupes pourraient continuer à fonctionner, à condition de recevoir des autorisations.

Article proposé par www.liberation.fr/planete/2017/07/30/apple-se-plie-aux-exigences-de-pekin_1587134
MDN

Charlie Mens

CEO Marketingdunet.com et Chef de la rédaction, je zappe entre marketing Digital,E-CRM,Cloud,Social Média et l'E-Merchandising et les sites du E-marketing, je partage ma veille sur @marketingdunet et sur Marketingdunet.com ..

Donnez votre feedback:

0 comments: