Dropy vulgarise les places de marché Dropy, start-up de la société Touchmods créatrice d’une solution de marketplace avec automatisation des échanges et mutualisation de produits, a annoncé le 5 avril son lancement officiel après une année de phase de tests.
Dropy vulgarise les places de marché

Dropy, start-up de la société Touchmods créatrice d’une solution de marketplace avec automatisation des échanges et mutualisation de produits, a annoncé le 5 avril son lancement officiel après une année de phase de tests. La particularité de la jeune pousse réside surtout dans son modèle fondé sur le dropshipping, consistant à laisser au fournisseur la charge de livrer le client final lorsque celui-ci commande sur un site e-commerce.



C'est un tout nouveau concept de solution de marketplace inventé par une start-up montpelliéraine. L'outil et l'entreprise ont été baptisés Dropy, en référence au drop shipping qui consiste pour un site d'e-commerce à confier à ses fournisseurs la gestion des stocks et des livraisons. La solution se présente sous la forme d'une plateforme taillée pour transformer n'importe quel site marchand en place de marché..., fournisseurs compris. Dans la logique du drop shipping, ces derniers ont directement en charge l'acheminement des commandes. Après une phase de bêta d'un an, Dropy est officiellement lancé aujourd'hui en version finale.

Dropy vulgarise les places de marché

Transformer n’importe quel site marchand en place de marché, incluant d'emblée de multiples fournisseurs et gérant livraisons et SAV, telle est la promesse de cette start-up montpelliéraine créée par Antoine Dematté, fondateur de TouchMods, un site de e-commerce spécialisé dans les accessoires pour smartphones et tablettes.
Tout est parti d’un constat : «Un stock trop important immobilise la trésorerie. À l’inverse, avoir un stock trop faible, c’est prendre le risque de voir ses clients finir par s’adresser à ses concurrents». D’où l’idée de Dropy, dont le nom vient de «drop shipping», une méthode qui consiste à déléguer aux fournisseurs la gestion des stocks et la logistique.

Une plate-forme d’intermédiation en mode Cloud


«Chaque e-commerçant met à disposition des autres clients de Dropy tout ou partie de son stock. Les e-commerçants peuvent alors vendre des produits sur leur plate-forme sans les avoir physiquement en leur possession», explique Antoine Dematté, 25 ans. Concrètement, une fois qu’un achat est enregistré sur une plate-forme cliente de Dropy, c’est le partenaire qui possède en stock le produit qui se charge de l’expédier au client final.

Dropy est une plate-forme d’intermédiation en mode Cloud  : «Les fournisseurs communiquent aux vendeurs un prix de vente public conseillé et leur proposent une remise sur ce prix. Chaque site peut établir le prix proposé au consommateur final», explique le jeune fondateur, qui a mis en place un modèle économique très simple : une commission de 5% prélevée sur le fournisseur.

La solution cible les «petits» sites


La solution peut s’intégrer très simplement dans n’importe quel site marchand, sous WooCommerce (l'outil d'e-commerce de WordPress) et Prestashop aujourd’hui, et prochainement sous Magento, Wizishop et Shopify. Car la solution cible les «petits» sites marchands, qui réalisent entre 200.000 € et 1 M€ de CA. Avec une promesse, être opérationnel en moins d’une heure, et un objectif d’augmentation de 10% du CA. Par rapport à une place de marché classique, Dropy ne gère pas directement les paniers avec plusieurs fournisseurs.

«En fonction des articles choisis par le client, la plate-forme optimise la commande pour qu'un maximum de produits soit pris en charge par un même fournisseur. Lorsque ce n’est pas possible, nous faisons en sorte que l'enveloppe à payer au final reste équivalente à celle d'une livraison unique. Tout cela est négocié avec les transporteurs», détaille Antoine Dematté. Aujourd’hui, Dropy intègre 450 fournisseurs et revendeurs, pratiquement tous français, représentant 400.000 produits. Le cap des 1.000 marchands devrait être atteint d’ici la fin de l’année, soit un catalogue d’un million de références.







MDN

Charlie Mens

CEO Marketingdunet.com et Chef de la rédaction, je zappe entre marketing Digital,E-CRM,Cloud,Social Média et l'E-Merchandising et les sites du E-marketing, je partage ma veille sur @marketingdunet et sur Marketingdunet.com ..

Donnez votre feedback:

0 comments: