Amazon commence vraiment à inquiéter Google et Facebook
Amazon commence vraiment à inquiéter Google et Facebook


Selon Morgan Stanley, Amazon pourrait d'ici 3 ans réaliser 7 milliards de dollars de chiffre d'affaires grâce à la publicité, qui est le nerf de la guerre pour Google et Facebook. 
Les concurrents d'Amazon le savent, mieux vaut ne pas se trouver sur le chemin de l'américain. Or, après avoir bousculé le commerce, l'édition, la vidéo et le stockage en ligne (cloud computing), Amazon a désormais la publicité dans le viseur. Et la pub, c'est le fonds de commerce de Google et Facebook. Les deux géants monétisent leur colossale audience auprès d'annonceurs.



Mais le site de Jeff Bezos bénéficie lui aussi d'un énorme trafic. Amazon est en effet le 7ème site le plus fréquenté de la planète avec 250 millions de visiteurs uniques par mois dans le monde. 

Et cette audience fait saliver de plus en plus d'annonceurs. Si Amazon ne communique pas sur son chiffre d'affaires publicitaire, la partie "other sales" de ses résultats, qui est essentiellement constituée par la vente d'espaces pub, montre un vrai décollage en 2016. Alors que le chiffre d'affaires progressait doucement jusqu'à présent, il a fait un bond de 50% l'an dernier pour s'établir à 1,51 milliard de dollars. On est encore loin des 80 milliards générés par Google et des 27 milliards de Facebook en 2016, mais le potentiel d'Amazon serait énorme.


À lire : La folle ascension du patron d'Amazon, nouvelle deuxième fortune mondiale
Selon une prévision d'un analyste de Morgan Stanley, Amazon devrait en effet réaliser 5 milliards de dollars l'année prochaine et jusqu'à 7 milliards en 2020. Selon un analyste de BMO Capitals, les revenus pourraient être plus modestes (3,5 milliards d'euros l'année prochaine) mais ils ont tout de même de quoi inquiéter Facebook et Google. 

Car Amazon dispose d'un avantage concurrentiel énorme qui séduit de plus en plus les annonceurs: le groupe sait réellement ce que les internautes achètent. 

"Alors que Google sait ce que cherchent les gens et Facebook sait ce qui les intéresse et qui ils fréquentent, Amazon sait précisément quels produits les gens achètent et à quelle fréquence ils les achètent", explique Daniel Salmon, analyste de BMO dans une note. Ce dernier abaisse d'ailleurs sa prévision de croissance de l'action Google...

"Amazon m'empêche de dormir"


Car la finalité de la pub sur internet est au final de guider les gens vers des produits à acheter. Or Amazon est au centre de cet écosystème. D'ailleurs, le site de vente américain inquiète depuis un moment Google. Les gens qui veulent acheter un produit se passent de plus en plus du moteur de recherche pour se renseigner. En 2016, 55% des e-acheteurs américains ont débuté leur recherche de produits sur Amazon contre 28% seulement sur des moteurs de recherche, selon BloomReach Inc. Amazon, qui a dépassé Google en 2012 dans la recherche de produits, creuse chaque année l'écart avec son concurrent. En 2015, le ratio n'était que de 44% pour Amazon et 34% pour Google.

La puissance d'Amazon inquiète même jusqu'aux géants de la pub traditionnelle. Le patron de l'agence de pub WPP confiait il y a quelques semaines ses craintes au sujet de la montée en puissance d'Amazon.

"Ce qui me réveille toutes les nuits, ce n'est pas ma petite fille de 3 mois, mais c'est Amazon qui est aussi un enfant dans une certaine mesure mais pas de 3 mois, lui. La pénétration d'Amazon dans de nombreux secteurs me fait peur, pour ne pas dire qu'elle me terrifie." 

Frédéric BIANCHI

Lire aussi :




MDN

Charlie Mens

CEO Marketingdunet.com et Chef de la rédaction, je zappe entre marketing Digital,E-CRM,Cloud,Social Média et l'E-Merchandising et les sites du E-marketing, je partage ma veille sur @marketingdunet et sur Marketingdunet.com ..

Donnez votre feedback:

0 comments: